Demande de
rappel
Demande de
crédit en ligne
Fermer +

Le Courtier ® vous rappelle

Politique de confidentialité : En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient traitées dans le cadre de la demande de crédit et de la relation commerciale qui peut en découler.

La Tontine

Une assurance-vie pas comme les autres, à découvrir.

L’Épargne à long terme, pourquoi pas la tontine ?

La tontine est un dispositif ancien, c’est Lorenzo Tonti qui a imaginé en 1653 cette épargne collective sous la forme d’associations d’épargnants. Elle réponds au cadre légal de l’assurance-vie de nos jours.

Ce placement performant, reste encore méconnu.

Le Petit Décodeur la définit ainsi : « La tontine est « une opération par laquelle plusieurs personnes constituent un fonds commun pour pouvoir profiter d’un revenu. Le capital est réparti entre les associés à la fin du contrat ».

Pour faire simple, des épargnants réunis dans une association s’engagent à verser des fonds sur une durée fixée à l’avance.

A l’échéance, l’association tontinière est dissoute et les capitaux placés, augmentés des bénéfices sont répartis entre les adhérents en vie.

En pratique donc, vous adhérez à une association tontinière pour une durée définie de 10 à 25 ans et vous pouvez opter pour des versements réguliers ou verser une prime au départ.

La clé de son efficacité réside dans le fait que vos capitaux sont déposés pour une longue durée, les gestionnaires peuvent ainsi disposer de fonds pérennes.

Ses performances

Le rendement varie selon des caractéristiques propres, telles que la durée, l’âge de l’investisseur et peut s’avérer intéressant, voir vraiment attractif.

La tontine propose en effet un rendement annuel moyen net de 4,52 % depuis plus de 20 ans.

Ceci dit, ce taux n’est donné qu’à titre indicatif, sachez que vous ne disposerez d’aucune garantie sur le bénéfice, pas plus que vous ne pourrez récupérer votre placement avant la fin du dispositif.

De plus, si vous décédez avant la fin du terme, vous perdrez une partie de votre capital au bénéfice des autres tontiniers. Il est toutefois possible de souscrire à une assurance décès optionnelle mais très fortement conseillée.

Pour protéger leurs proches, les adhérents se voient en effet proposer facultativement, l’adhésion à un contrat de groupe d’assurance Décès et Perte Totale Irréversible d’Autonomie (PTIA).

Sur le plan fiscal

Lorsque l’adhérent récupère son capital majoré de revenus ou intérêts, la fiscalité appliquée est celle de l’assurance-vie.

Au terme de la tontine, vous récupérerez donc un certain montant composé d’une partie de capital et une partie d’intérêts.

Les bénéfices seront imposés, soit à votre tranche d’imposition sur le revenu, soit au prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5% après abattement (de 4 600€ pour un célibataire et 9 200€ pour un couple).

Vous devrez également les prélèvements sociaux égaux à 17,2% du montant des gains réalisés.

En conclusion

Pour que la tontine reste un placement intéressant, il vous faudra être certain que vous n’aurez pas besoin du capital avant la dissolution de l’association tontinière.

Par ailleurs, vous devrez sans doute vous prévenir du risque de décès par le biais d’une assurance.

L’accompagnement d’un spécialiste est primordial.

Exemple à titre indicatif :

Pour une adhésion à versement unique effectuée au 1er janvier 2001 sur une durée de 15 ans, à l’âge de 50 ans :

Le capital de 20 000 euros aura plus que doublé à terme, en théorie.

En 2016, il se montera en effet, à 41 877 euros, soit un coefficient multiplicateur de 2,09 : voir notre simulateur d’investissement.

En outre, vous pouvez librement décider de la personne de votre choix comme bénéficiaire de votre assurance vie en cas de décès.

Cette transmission de capital s’exécute sans frais dans le cadre légal de l’assurance-vie (pas de droit de succession).

Plus d’informations sur l’assurance vie

Accessibilité